MENU
Appel à communications en ligne "INSCRIPTION AU COLLOQUE"

Médicaments en solution buvable : nombreux risques d'erreurs en lien avec les dispositifs d'administration

30.11.2013 16:45, vu 954 fois
La mauvaise utilisation des dispositifs d'administration des médicaments en solution ou suspension buvables peut être à l'origine d'erreurs d'administration, provoquant des effets indésirables potentiellement graves. Dans ce contexte, l'ANSM lance une campagne d'information et de sensibilisation destinée aux patients et à leurs proches.
Les dispositifs d'administration sont spécifiques du médicament avec lequel ils sont délivrés.


Les médicaments en solution ou suspension buvables sont, pour la plupart, fournis avec des dispositifs d'administration telles que pipette, gobelet, compte-goutte ou cuillère-mesure.
L'utilisation inappropriée de ces dispositifs peut être à l'origine d'erreurs d'administration, comme l'illustrent les nombreux signalements de risque d'erreur ou d'erreurs médicamenteuses rapportés à ce jour et en lien avec ces dispositifs.
Selon l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé), "parmi les signalements d'erreur médicamenteuse avérée, plus d'un tiers ont entraîné un effet indésirable, dont une moitié d'effets indésirables graves".

Premières victimes : les nourrissons et les enfants de 2 à 11 ans
De nombreuses spécialités pédiatriques sont en effet présentées sous forme de solution buvable avec un dispositif d'administration orale. Selon les données disponibles, "la majeure partie des erreurs signalées est survenue au domicile des patients et est réalisée par les patients eux-mêmes ou par un membre de leur famille, notamment les parents".

Plusieurs causes sont à l'origine des erreurs médicamenteuses, parmi lesquelles :
la confusion entre les dispositifs d'administration provenant de médicaments différents (administration du médicament A avec le dispositif d'un médicament B), à l'origine de surdosages ou de sous-dosages ;
l'incompréhension des modalités d'utilisation du dispositif fourni ;
l'incompréhension de la prescription (administration de X pipettes ou seringues au lieu de X gouttes prescrites, ordonnance illisible) ;
la complexité du dispositif d'administration (double graduation, graduation illisible).

Améliorer, sensibiliser et informer
Un groupe de travail "Erreurs médicamenteuses" devraient proposer prochainement des recommandations à l'intention des laboratoires pharmaceutiques visant à améliorer et sécuriser les dispositifs fournis avec les solutions buvables médicamenteuses. Plusieurs pistes pourraient être envisagées, comme l'obligation de mentionner le nom du médicament correspondant sur le dispositif d'administration oral.

En pratique, afin d'alerter les professionnels de santé et les parents, l'ANSM lance une campagne d'information et de sensibilisation via la diffusion d'une affichette rappelant quatre règles de bon usage de ces dispositifs :
à un médicament donné correspond un dispositif d'administration : les dispositifs ne sont pas universels et sont spécifiques du médicament avec lesquels ils ont été délivrés ;
il est nécessaire de toujours conserver le dispositif d'administration avec le médicament correspondant pour éviter toute confusion ;
en cas de doute, que ce soit sur l'utilisation du dispositif d'administration ou sur la prescription, il est indispensable de demander conseil à un professionnel de santé ;
il est essentiel de toujours lire la notice d'information avant toute utilisation.

L'Agence française souligne "le rôle déterminant de conseil" des professionnels de santé, lesquels doivent :
s'assurer de la bonne compréhension de la posologie et du mode d'administration des médicaments par le patient ou ses proches. Il est recommandé à cette fin et, dans la mesure du possible, de regarder le dispositif d'administration avec le patient ou ses proches ;
s'assurer que le médicament qu'ils prescrivent ou délivrent est le plus adapté et privilégier, lorsqu'il existe, le conditionnement adapté à la population ciblée.

Sources et ressources complémentaires
Pipettes et autres dispositifs d'administration des solutions buvables : attention aux erreurs - Point d'Information (ANSM, 25 novembre 2013)
Affichette "Ne vous mélangez pas les pipettes" (ANSM, 25 novembre 2013)
Management of Medication Errors associated with the use of delivery devices for orally ingested liquid drugs ? The French Drug Agency - Poster présenté lors du congrès de l'International Society of pharmacovigilance (ISOP) ? Octobre 2013 (sur le site de l'ANSM, 10 octobre 2013)
Attention aux erreurs avec les pipettes doseuses pour administration orale ? Bulletin des vigilances (sur le site de l'ANSM, mai 2009)

Read more at http://www.vidal.fr/articless/13465/medicaments_en_solution_buvable_nombreux_risques_d_erreurs_en_lien_avec_les_dispositifs_d_administration/#lqLHREzoLBP49GJ6.99

Source :

Lire aussi

Audience du CO Quarantenaire UFR SPB avec Pr BAKAYOKO-LY Ramata
Toxoplasmose : attraction mortelle du chimpanzé parasité pour le léopard
Traitement du paludisme : le mode d'action de l'artémisinine remis en question
L'arbre généalogique des cellules sanguines et immunes s'agrandit
Comme dans les cellules souches embryonaires, un "kit d'auto-renouvellement" sommeille dans certaines cellules immunitaires
TARDIS: une méthode universelle de séquençage d'ARN à la portée de tous
Tuberculose : découverte d'une étape critique de l'évolution du bacille vers la pathogénicité
Le mécanisme viral de dégradation de la « gardienne du génome » dévoilé
Point d'information sur l'essai clinique BIAL mené par la société BIOTRIAL à Rennes
Déclaration sur la 1ère réunion du Comité d'urgence du Règlement sanitaire international concernant le virus Zika

  Retourner

Contacts
Tel. : (+225) 41 03 04 95 / 41 02 44 11 E-mail : info@ufrspb.ci