UFR-SPB
FLASH
Les inscriptions pour les festivités du quarantenaire de l'UFR SPB sont ouvertes. Se préinscrire puis payer ses frais d'inscription à l'UFRSPB ou à la Maison du Pharmacien

Traitement du paludisme : le mode d'action de l'artémisinine remis en question

11.02.2016 03:25, vu 1749 fois
L'artémisinine, molécule issue d'une plante  de la pharmacopée trad itionnelle chinoise,  constitue l'un des médicaments les plus efficaces pour combattre le paludisme. De  précédentes publications supposaient qu'ell e avait pour cible la
L'artémisinine, molécule issue d'une plante de la pharmacopée trad itionnelle chinoise, constitue l'un des médicaments les plus efficaces pour combattre le paludisme. De précédentes publications supposaient qu'ell e avait pour cible la

Le paludisme est une cause de mortalité importante dans les pays du Sud. Il y a eu, en 2013, environ 200 millions de cas et un demi-million de décès. L'Afrique est particulièrement affectée puisqu'elle subit 90 % des décès. Aujourd'hui, l'un des médicaments les plus efficaces pour combattre le paludisme est l'artémisinine, molécule issue d'une plante trouvée en Chine. Sa découverte, par la professeure Youyou Tu, a été récompensée par le prix Nobel de physiologie-médecine 2015. Cependant, des foyers de parasites résistants à l'artémisinine apparaissent, ce qui pose la question du mode d'action de cette molécule. De précédentes publications ont proposé que l'artémisinine aurait pour cible l'ATPase-Ca2+ du parasite (une protéine qui transporte l'ion calcium, Ca2+, dans les organites intracellulaires). L'artémisinine conduirait à la mort du parasite en inhibant cette protéine. Ces publications ont entraîné un grand nombre d'études, en particulier des séquençages de génomes du parasite dansles régions confrontées à la présence de foyers de résistance. Or, des scientifiques de l'Institut de biologie intégrative de la cellule (Université Paris-Sud/ CEA/ CNRS) en collaboration avec une équipe danoise (Pumpkin, Université d'Aarhus), avaient déjà mis au point un système d'expression dans la levure pour étudier la fonction de la protéine suspectée être la cible de l'artémisinine. Dans ce système, l'artémisinine n'avait aucun effet sur l'activité de l'ATPase-Ca 2+, suggérant fortement que cette enzyme n'est pas la cible de l'artémisinine. Dans une nouvelle étude, les chercheurs ont mis au point l'expression de l'ATPase-Ca2+ dans les ovocytes de la grenouille Xénope ce qui n'a pas non plus permis de montrer le moindre effet de l'artémisinine sur l'activité de l'ATPase-Ca2+.

Ces données, combinées à des études récemment publiées et qui proposent une autre piste quant à la protéine cible de l'artémisinine, devraient réorienter les recherches sur la résistance à cette molécule et les moyens de lutter contre le paludisme.
source

références

Cardi D, Pozza A, Arnou B, Marchal E, Clausen JD, Andersen JP, Krishna S, Møller JV, le Maire M, Jaxel C. Purified E255L mutant SERCA1a and purified PfATP6 are sensitive to SERCA-type inhibitors but insensitive to artemisinins. J. Biol Chem 2010

Mbengue A, Bhattacharjee S, Pandharkar T, Liu H, Estiu G, Stahelin RV, Rizk SS, jimoh DL, Ryan Y, Chotivanich K, Nguon C, Ghorbal M, Lopez-Rubio JJ, Pfrender M, Emrich S, Mohandas N, Dondorp AM, Wiest O, Haldar K. A molecular mechanism of artemisinin resistance in Plasmodium falciparum malaria Nature 2015.

Source : http://www2.cnrs.fr/sites/communique/fichier/cp_paludisme.pdf

Lire aussi

Audience du CO Quarantenaire UFR SPB avec Pr BAKAYOKO-LY Ramata
Toxoplasmose : attraction mortelle du chimpanzé parasité pour le léopard
L'arbre généalogique des cellules sanguines et immunes s'agrandit
Comme dans les cellules souches embryonaires, un "kit d'auto-renouvellement" sommeille dans certaines cellules immunitaires
TARDIS: une méthode universelle de séquençage d'ARN à la portée de tous
Tuberculose : découverte d'une étape critique de l'évolution du bacille vers la pathogénicité
Le mécanisme viral de dégradation de la « gardienne du génome » dévoilé
Point d'information sur l'essai clinique BIAL mené par la société BIOTRIAL à Rennes
Déclaration sur la 1ère réunion du Comité d'urgence du Règlement sanitaire international concernant le virus Zika
Prise prolongée de paracétamol à haute dose : une étude anglaise pointe de possibles risques qui nécessitent confirmation

  Retourner

MISE EN LIGNE DES ENSEIGNEMENTS
Plan du site
Accueil
Articles
Organisation
Formations
Publications
Infos UFR
Contacts
Nous contacter
Tél. : (+225) 41 03 04 95 / 41 02 44 11
E-mail : info@ufrspb.ci
©2011-2018 UFR-SPB